En automne, je régénère ma flore intestinale

Le passage de l’été avec son cortège de fruits et de légumes riches en eau, à l’automne caractérisé par des aliments plus concentrés oblige le tube digestif dans son ensemble à s’adapter : il est dans ce cas intéressant d’utiliser des probiotiques et des prébiotiques (également appelés symbiotiques). Notons que la flore intestinale est la première barrière avec le milieu extérieur représenté par l’intérieur des organes digestifs (continus avec la peau) : elle a un rôle immunitaire en plus des ses vertus nutritionnelles par la production de vitamines, notamment du groupe B.

La lactofermentation maison, le Brottrunk ou la choucroute crue que l’on peut trouver magasin d’alimentation biologique par exemple, voire les complexes de probiotiques et prébiotiques proposés par de nombreux laboratoires sont souverains pour stimuler et dynamiser la flore intestinale.

ATTENTION aux candidoses : un traitement plus spécifique avec une alimentation suivie doivent être proposés sinon une flambée de candidose peut survenir. L’utilisation d’extraits de pépins de pamplemousse ou de bourgeons de noyer en gemmothérapie par exemple peuvent servir dans les cas simples, tout en réduisant les sources alimentaires de sucres et les protéines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *